Identification d'un mandarinier satsuma

Citrus deliciosa, unshiu, reticulata, tangerina, reshni, clementina

Re: Identification d'un mandarinier satsuma

Messagepar Paf » 20 Juin 2009, 15:41

jm a écrit:Chacun, avec son climat, son sol, ses possibilités d'hivernage a ses contraintes et ses solutions.


Exactement, tu fais bien de parler de disponibilités mais aussi de moyens.
Avatar de l’utilisateur
Paf
Vilain Pamplemousse
 
Enregistré le: 10 Sep 2007, 17:54
Localisation: Provence & Gironde

Re: Identification d'un mandarinier satsuma

Messagepar eddy67 » 21 Juin 2009, 19:59

Tout à fait Jm,

On fait tous avec son climat et ses connaissances. Je trouve normal qu'on ne soit pas d'accord avec tout, et normal que chacun campe sur ses idées, le principal c'est que ça marche. J'ai un diplome en production horticole et franchement j'en ai fais des boites pour mes stages et tout et tout.... et bien pas un faisait pareil et pourtant les cultures etaient semblables, biens sur les bases etaient similaires mais il y avait plein de variantes et chacun etait persuadé d'avoir la meilleur technique :wink:
Moi j'ai plutot un sol caillouteux, qui ne garde pas bien l'eau, j'ai du apporter de la terre argileuse que j'ai mélanger a du compost, tourbe etc...... pas partout car c'est du boulot et bonjour le dos :lol: l'endoirt où se trouve mes agrumes c'st le lieux le plus chaud, la terre est bouillante quand ça cogne.... Je me demande si je ne devrais pas pailler le sol le temps que ça s'enracine bien; ou sinon je continue à arroser régulièrement.... j'utilise l'eau de pluie et presque pas d'engrais (juste un peu de sulfate de potassium, corne et sang séché) donc ça va c'est écolo et les plantes apprennent à chercher elles meme, fini l'assistanat :mrgreen:


Amitié
Eddy
Avatar de l’utilisateur
eddy67
Pétale batifolant
 
Enregistré le: 17 Oct 2008, 18:00
Localisation: Béarn (pyrénnées atlantiques)

Re: Identification d'un mandarinier satsuma

Messagepar Paf » 21 Juin 2009, 20:43

Hum, quelle option ?
Avatar de l’utilisateur
Paf
Vilain Pamplemousse
 
Enregistré le: 10 Sep 2007, 17:54
Localisation: Provence & Gironde

Re: Identification d'un mandarinier satsuma

Messagepar Sylvain » 21 Juin 2009, 21:39

Je ne suis pas sûr d'avoir été compris. Je rappelais l'origine des agrumes pour montrer qu'ils vivent très bien sans matière organique. Je n'ai pas dit qu'il fallait cultiver les agrumes dans du sable!
Si tu plantes un agrume dans un bon terreau ou composte bien structuré il va très bien pousser pendant deux ans puis la structure se perdant tu auras accumulation de fines particules. L'air ne pourra plus circuler et la matière organique se décomposera de manière anaérobie rendant le milieu réducteur. Là, c'est le début de la fin pour ton agrume.
Les pros qui utilisent cette méthode changent complètement le substrat tous les deux ans.
À Versailles sous Louis XIV il utilisaient un substrat très riche en matière organique (dont du fumier!). Ils étaient obligé de changer un quart du substrat chaque année.

En pleine terre c'est quand même nettement moins critique. Il n'y a pas de nappe flottante et les racines peuvent fuir les zones anaérobies. Du moins, celles qui sont dans la zone anaérobie meurent et à la fin il ne reste que celles qui l'ont évitée.

Le Poncirus est très rustique et peut survivre dans la plupart des sols. J'ai laissé des plans dehors dans un aquarium en plastique pendant deux ans sans m'en occuper. L'été c'était complètement sec, quand il pleuvait l'aquarium se remplissait d'eau et ils passaient l'hiver pris dans 5 cm de glace. Ils ont survécus.
Vous vous rappelez de mes plans en éprouvette? Je les ai retrouvé par hasard un an plus tard sous une table. Il n'y avait plus qu'un cm d'eau et ils étaient toujours vivants sans avoir pu grandir car c'était de l'eau distillée (sans minéraux).
Ce dont je vous parle en Caroline du nord ce sont des Poncirus retournés à l'état sauvage qui se multiplient depuis un siècle et font une forêt.
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Pétale batifolant
 
Enregistré le: 20 Oct 2007, 17:28
Localisation: Bergerac

Re: Identification d'un mandarinier satsuma

Messagepar lolo73 » 21 Juin 2009, 22:05

C'est quoi une nappe flottante ? :oops:
Et ca s'attrape comment ?
lolo73
Bourgeon récalcitrant
 
Enregistré le: 23 Jan 2008, 18:53
Localisation: Velaux 13

Re: Identification d'un mandarinier satsuma

Messagepar Sylvain » 21 Juin 2009, 23:02

C'est une couche d'eau qui reste dans le substrat même si tu as d'énormes trous au fond du pot. La couche de pouzzolane ou de gravier n'y change rien tout en prenant de la place aux racines.
Un jours je vous ferai un exposé là dessus. En simple disons qu'on peut assimiler un milieu compact de particules fines (composte, argile, limons, terre de jardin...) à un tube capillaire. En haut il se fait des ménisques concaves qui par la tension superficielle (cohésion de l'eau) tirent vers le haut. En bas il se forme des ménisques convexes (début de gouttes) qui pour la même raison tirent aussi vers le haut.
Ces deux forcent s'additionnent pour maintenir une hauteur d'eau d'un poids égal à la somme de ces deux forces. Si tu mets moins d'eau, la partie supérieure de la nappe flottante descend, la partie inférieure restant le fond du pot. Si tu mets trop d'eau, elle s'égoutte par les trous jusqu'à ce que la hauteur d'eau égale la force capillaire.
Plus les particules sont fines plus la nappe flottante sera épaisse. C'est pourquoi il faut éviter argile, limons et terre de jardin.
Il existe deux solution:
- une mèche (non putrescible) qui relie le substrat à la terre
- une grosse granulométrie de blocs poreux. Boules d'argile (cuites ou crues), pouzzolane, copeaux de bois imputrescible ou de fibre de noix de coco etc. Ainsi la capillarité joue dans les particules qui sont inter-connectées par leurs contacts mais l'eau ne tient plus entre les morceaux car l'espace est trop grand pour que la capillarité joue. On se retrouve donc avec deux systèmes en parallèle, le réseau de granules se comportant comme le terreau du départ en fixant une nappe flottante et un réseau d'air reliant la surface aux trous du pot.

Ça ne fonctionne que parce qu'il n'y a pas de particules fines. Tu n'aéreras pas un terreau ou une argile en ajoutant de la pouzzolane comme on l'entend dire souvent. Du genre 1/3 de terre argileuse, 1/3 de composte et 1/3 de pouzzolane!

Ceci étant dit, la nappe flottante peut ne pas être dangereuse s'il n'y a pas de présence organique, genre sable fin ou limons grossiers, car les agrumes adorent avoir les pieds dans l'eau à condition qu'elle ne soit pas réductrice (exactement comme les grenadiers). Par contre en présence de matière organique putrescible (fumier, composte) l'oxygène de l'eau est très vite consommée et l'asphyxie des racines commence! :twisted:

Pour ceux qui aiment voir de leurs propres yeux: on trempe une serpillère (je ne sais plus comment ça s'écrit) dans l'eau, on la sort et on la tient verticalement. Elle s'égoutte mais il reste beaucoup d'eau dedans. Maintenant on la tient au soleil, le haut sèche, pas le bas. La partie humide représente la nappe flottante. Maintenant on fait toucher le sol humide au bas de la serpillère et elle se vide de son eau par effet de mèche. Le soleil la sèche entièrement. C.Q.F.D.
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Pétale batifolant
 
Enregistré le: 20 Oct 2007, 17:28
Localisation: Bergerac

Re: Identification d'un mandarinier satsuma

Messagepar Paf » 22 Juin 2009, 01:19

:shock:

Évaporation, hydratation, transpiration, osmose, turgescence, complexolyse, CEC, agrégats, pouvoir de rétention... de cela je me souviens. Mais la nappe flottante, apparemment non.


Que les agrumes "aiment" avoir les pieds dans l'eau, je suis très surpris.

C'est justement par l'argile, et la matière organique qu'un substrat "vivant" a de grandes capacités de rétention et d'infiltration :|. Comment ne pas parler des agrégats (ou parfois particules) ?

Sans cela : fertilisation quasi constante, et les arrosages impérativement fréquents. Donc arrosage par capillaires... voire fertirrigation.

On divisera le sujet pour le fusionner plus tard. Pas de crainte à avoir donc.
Avatar de l’utilisateur
Paf
Vilain Pamplemousse
 
Enregistré le: 10 Sep 2007, 17:54
Localisation: Provence & Gironde

Re: Identification d'un mandarinier satsuma

Messagepar Joël BOQUIEN » 22 Juin 2009, 08:03

Evolution de mon Mandarinier satsuma (pg citrange carrizo),depuis sa plantation au printemps .
Pousse beaucoup et à donné environ 30 et qqs fleurs ,dont la formation d'au moins 25 fruits,dont on peut voir une photo ci dessous.
Peut t'on laisser 4 ou 5 fruits groupés et la sélection se fera t'elle elle même ?.
Joël 44770
004.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Joël BOQUIEN
Joël BOQUIEN
Bourgeon récalcitrant
 
Enregistré le: 27 Mar 2009, 14:29
Localisation: 4470 PREFAILLES côte de Jade , pays de Retz

Re: Identification d'un mandarinier satsuma

Messagepar Sylvain » 22 Juin 2009, 09:06

> ... de cela je me souviens. Mais la nappe flottante, apparemment non.
Normal. On n'y avait pas encore pensé. Et n'oublie pas que ça ne s'applique pas aux sol mais uniquement aux cultures en pots.
J'ai traduit "perched water table" en "nappe flottante".
Ici une explication simple (en anglais):
http://oregonstate.edu/dept/nursery-wee ... rties.html
Ici une technique facile pour mesurer les caractéristiques physiques de votre substrat:
http://oregonstate.edu/dept/nursery-wee ... rties.html
Ici un article et une discussion plus approfondie:
http://forums2.gardenweb.com/forums/loa ... 03792.html

> C'est justement par l'argile, et la matière organique qu'un substrat "vivant" a de grandes capacités de rétention et d'infiltration. Comment ne pas parler des agrégats (ou parfois particules) ?
Ça c'est de l'agronomie "à la papa", celle qu'on trouve dans les livres et qui est enseignée dans les lycées horticoles. :)

> Sans cela : fertilisation quasi constante, et les arrosages impérativement fréquents.
Si tu comptes sur le terreau pour nourrir tes agrumes, tu te trompes complètement. Ici on ne peut pas compter sur le cycle de l'eau, du carbone et des éléments comme dans un écosystème forestier!
D'ailleurs la teneur en azote d'un terreau est très faible et ne pourra pas nourrir tes agrumes très longtemps! Quand aux oligo-éléments, n'en parlons pas!
Si tu as un substrat qui nécessite moins d'arrosage c'est qu'il y a beaucoup d'eau dedans donc risque d'asphyxie des racines. La solution c'est celle du double réseau. Un qui retient beaucoup d'eau et l'autre qui aère.
Personnellement, je trouve que le substrat "nouvelle formule" retient bien assez d'eau. Un arrosage par semaine en pleine canicule. Pas d'arrosage par capillaires... pas de fertirrigation.
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Pétale batifolant
 
Enregistré le: 20 Oct 2007, 17:28
Localisation: Bergerac

Re: Identification d'un mandarinier satsuma

Messagepar Paf » 22 Juin 2009, 18:13

Sylvain a écrit:Ça c'est de l'agronomie "à la papa", celle qu'on trouve dans les livres et qui est enseignée dans les lycées horticoles. :)

Je prends cela pour du dénigrement :/
Et n'ai plus vraiment envie d'expliquer mon point de vue sur la culture en pot.
Avatar de l’utilisateur
Paf
Vilain Pamplemousse
 
Enregistré le: 10 Sep 2007, 17:54
Localisation: Provence & Gironde

Re: Identification d'un mandarinier satsuma

Messagepar Sylvain » 22 Juin 2009, 18:28

Mais non! C'était juste une blague. D'ailleurs J'avais mis un smilley pour bien le montrer.
Je suis moi-même de la vieille école et j'ai mis longtemps à accepter ce nouveau raisonnement.
Aller! Ne boude pas...

Sylvain.
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Pétale batifolant
 
Enregistré le: 20 Oct 2007, 17:28
Localisation: Bergerac

Re: Identification d'un mandarinier satsuma

Messagepar jm » 23 Juin 2009, 08:28

Moi je le trouve très intéressant ce débat, plein de trucs que je ne connaissais pas (j'en suis aussi à l'agronomie de papa).
Avatar de l’utilisateur
jm
Pétale batifolant
 
Enregistré le: 23 Nov 2007, 15:14
Localisation: Gironde

Re: Identification d'un mandarinier satsuma

Messagepar Joël BOQUIEN » 23 Juin 2009, 09:14

Joël BOQUIEN a écrit:Evolution de mon Mandarinier satsuma (pg citrange carrizo),depuis sa plantation au printemps .
Pousse beaucoup et à donné environ 30 et qqs fleurs ,dont la formation d'au moins 25 fruits,dont on peut voir une photo ci dessous.
Peut t'on laisser 4 ou 5 fruits groupés et la sélection se fera t'elle elle même ?.
Joël 44770
004.jpg


Une idée des fois ,pour les fruits groupés et l'état général de ce satsuma ?,merci !.
J.B
Joël BOQUIEN
Joël BOQUIEN
Bourgeon récalcitrant
 
Enregistré le: 27 Mar 2009, 14:29
Localisation: 4470 PREFAILLES côte de Jade , pays de Retz

Précédente

Retourner vers Les Mandariniers, Clémentiniers et leurs hybrides

 


  • Sujets en relation
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot], Google Adsense [Bot] et 3 invités